prononcez "mandja blanque"

   Ce dessert est transmis de mères en filles depuis... pffff... au moins tout ça ! Ceci étant, je voudrais pas faire ma féministe, mais mes frères sont aussi dépositaires du secret familial ( et vous aussi maintenant d'ailleurs !), preuve que les temps changent et que l'expression "de mères en filles" va bientôt tomber aux oubliettes. Les manga blanc ont donc connu la terre d'Espagne, l'Algérie, puis la France... ça en fait un parcours ! Pour résumer, il s'agit d'une crème réalisée à partir de lait et de fleur de maïs. C'est un dessert qui cumule pas mal d'avantages : il est rapide à faire, économique, on a ( presque) toujours les ingrédients qu'il faut sous la main, il est déclinable en parfum ! Et surtout, il est trop bon !

Ingrédients pour remplir 6 tasses à café :
   - 1/2 l de lait
   - 4 cuillères à soupe bombées de sucre semoule
   - 1 cuillère à soupe de rhum
   - 4 cuillères à soupe rases de fleur de maïs
   - cannelle en poudre

La recette :
   Mettez à bouillir le lait ( en en réservant une petite partie) additionné du sucre et du rhum ; et c'est là que vos goûts entrent en jeu... si vous préférez faire infuser du thé, des épices, ou bien ajouter du chocolat... tout est permis ! Pour ma part, je préfère l'original... ça doit tenir à la nostalgie ça !
   Diluez la fleur de maïs dans le lait réservé.
   Dés que le lait bout, ajoutez la fleur de maïs en remuant vivement pour bien répartir la préparation. Stoppez le feu sans arrêtez de mélangez jusqu'à épaissisement de la crème ( 1 min ou 2)
   Versez dans les tasses à café ( ou petits verres) et saupoudrez de cannelle.
   Réservez au frais jusqu'à refroidissement. La crème va se solidifier en refroidissant, mais rien n'empêche de la servir tiède et liquide pour accompagner un gâteau par exemple...

2006.02.06_manga_blanc