Retour sur la blogosphère après 3 mois bien remplis ! Entre les exams et notre mariage avec le Chocomaniac le temps est passé à toute allure ! Je profite d'ailleurs de ce post pour remercier tout le monde pour avoir fait de ce week end une super fête ( et c'était bien là l'objectif...) ! Merci à tous !

   Mais revenons à des considérations qui intéressent plus ce blog... L'intérêt d'un mariage pied noir c'est le méchoui du lendemain... Donc avant de passer au dessert, petit aperçu du déroulement des opérations.

   D'abord les bêtes. 3 agneaux fourrés d'oignons et de clous de girofle, puis recousus, embrochés et placés à côté des braises pour 5-6 heures... Admirez au passage le moteur d'essuie-glace bricolé par mon oncle pour se faciliter la tâche...

Photo_franck_3

   Mais pour patienter, voilà quelques brochettes de foie d'agneau enroulé dans de la crépine... un délice ! ( bon la photo est flou, mais pardonnez moi... je rappelle qu'il s'agit d'un lendemain de grosse fiesta !)

Photo_026

   Puis arrive le moment où la bête est prête et s'en va être découpée...

Photo_061

   Mais voilà après tout ça, une petite douceur sucrée ne peut pas nuire, donc en dessert mantecaos ! Ces petits gâteaux au saindoux ( traduction littérale) sont donc originaires d'Espagne. Miam ça fond dans la bouche !.. c'est sûr avec tout le gras qu'on a mis dedans...

Les ingrédients pour 35 petits mantecaos :
   - 500 g de farine
   - 250 g de sucre cristal
   - 250 g de saindoux
Peut être remplacé par de l'huile d'arachide, la pâte sera alors plus facile à travailler mais le résultat est un chouï moins savoureux et il se conserve moins longtemps ( ce dernier point n'étant pas trés grave car de toutes façons les boîtes se vident rapidement)
   - de la cannelle

La recette :
   Mélangez la farine le sucre et le saindoux. Le principe est celui d'une pâte sablée, donc on fait du sable et on forme une boule de pâte sans trop pétrir.
   Vient ensuite l'étape la plus longue, façonner les gâteaux : prenez une petite quantité de pâte ( disons une cuillère à café bombée mais pas trop), roulez entre ses 2 paumes pour obtenir une petite boule. Ensuite aplatissez légèrement avec la paume et la touche finale : une trace de pouce au milieu !
Pas la peine d'espacer beaucoup sur la plaque de cuisson, ça gonfle trés peu ( et pour cause...).
   Préchauffez votre four à 180°. Au moment d'enfourner, baissez à 160° et laissez cuire 15-20 min ( selon la taille). C'est cuit quand les mantecaos craquèlent sur le dessus et commencent tout juste à blondir.
   Saupoudrez de cannelle ( pas avant la cuisson sinon elle devient amer).
   Laissez reposer avant de manipuler ( la texture est encore friable)

   A noter que sur cette recette de base, on peut décliner les parfums :
- le plus classique : ajouter un zest de citron
- le plus chocolat : ajouter 5 cuillères à soupe de cacao à  la pâte et saupoudrer de sucre glace à la sortie du four

2006

   J'en avais fait des tas et des tas, mais le pire c'est que la plus grosse boîte est restée au dessus du frigo... no comment.